Mobilité durable

La mobilité en ville est un droit, mais le modèle doit être durable. Le vélo est une très bonne solution.

Selon le Banque mondiale 54% des habitants de la planète vivent dans les villes et les ONU estime qu'en 2050, un 66% sera atteint. Cette augmentation de la densité de population a des conséquences.

La qualité de l'air et la pollution sont parmi les plus importantes. Si des mesures urgentes ne sont pas prises pour arrêter et réparer les dommages causés à l'environnement, notre santé sera de plus en plus menacée. Les Rapport annuel phare de l'ONU Environnement prévient que des millions de décès prématurés se produiront d'ici le milieu du siècle dans les villes et les régions d'Asie, du Moyen-Orient et d'Afrique, si les protections environnementales ne sont pas considérablement renforcées.

Les citoyens ont aussi le droit à la santé, le droit de vivre dans un environnement sain et non contaminé. C'est-à-dire de ne pas tomber malade à cause de notre environnement.

La plupart des émissions de gaz à effet de serre émises dans l'Union européenne proviennent des transports urbains.

Une famille moyenne a entre 1 et 2 voitures et les utilise généralement avec un seul passager par trajet. Cela génère une grande consommation d'énergie et une émission de gaz toxiques pour chaque trajet.

N'oublions pas non plus les embouteillages... Les villes sont saturées de voitures et nous perdons beaucoup de temps coincés et stressés, perdant en qualité de vie. Et est-ce que la plupart des villes des pays développés sont basées sur la réalisation de la fluidité du trafic routier. Nous vivons dans des villes conçues pour les véhicules et non pour leurs habitants.

Le modèle de la ville a tendance à changer : elles doivent être pour les gens et avec des modes de déplacement alternatifs et durables. L'amélioration des transports en commun, l'encouragement à l'usage du vélo et la création de voies adaptées et d'espaces piétons sont les moyens d'y parvenir.

Ces dernières années, il y a eu une augmentation très significative de l'utilisation des vélos et des scooters dans les villes, 1 000 000 de personnes en Espagne après la pandémie.

Nous n'allons pas inventer la roue en insistant sur l'intérêt d'utiliser le vélo comme élément de transport urbain. Il est durable, très économe en énergie, évite les embouteillages, il est sain, silencieux ; c'est le moyen de transport le plus rapide de la ville, sans stress… et aussi ludique (d'autant plus s'il est électrique) !

Ensemble, nous pouvons améliorer la santé dans les villes et augmenter la qualité de vie de tous. Dans la mobilité durable est la clé. Chez SwissGO, nous voulons vous aider et contribuer à la cause : deux modèles de vélos électriques pour que vous puissiez vous déplacer en ville de manière sûre, agréable et confortable : BK16 et BK14

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail sera publiée.