Retour au travail (en vélo électrique)

contact vélo
L'heure de retourner au travail (ou à l'université, à l'école…) approche. La fin des vacances, ou le retour à être présent, nous suppose de nouvelles (anciennes) routines : se rendre sur le lieu de travail ou d'études. SSi vous ne souhaitez pas utiliser les transports en commun, le vélo électrique est votre meilleur allié.

Nous vous laissons quelques clés pour un retour en toute sécurité :

 

  1. Transport privé = transport sécuritaire

Au fur et à mesure que le processus de vaccination progresse, les mesures de sécurité ont été assouplies. Mais tout indique que dans les lieux fermés à capacité publique (transports, commerce...) les masques vont être nécessaires pendant un certain temps. Le vélo électrique permet de se déplacer en ville sans le prendre, pendant que l'on est en contact avec l'extérieur et que l'on fait de l'exercice.

  1. Mon vélo, mon emploi du temps

Avec quelques jours, vous aurez calculé le temps de trajet nécessaire. A vélo, les trajets changent rarement de durée, puisque vous ne vous faites pas au détriment des embouteillages, des horaires ou de la capacité. De plus, le vélo est l'un des moyens les plus rapides pour se déplacer, puisque vous n'avez pas de temps d'attente ni de parking.

  1. Les vélos électriques sont bon marché

Le vélo électrique a un prix d'achat relativement bas (comparé à une moto par exemple) et des coûts d'entretien minimes : par rapport à un vélo traditionnel il suffit d'ajouter le coût de l'électricité, qui peut être d'environ 4€/an (vous pouvez voir les calculs dans notre post)

  1. Le vélo est le moyen de transport du futur (qui vient du passé)

Bien que les vélos soient utilisés depuis de nombreuses années, ils étaient tombés en désuétude dans les grandes villes au profit des véhicules motorisés. Dans les pays moins développés, ils restent majoritaires. Dans les pays d'Europe du Nord, ils ont continué à être un moyen de transport courant et, ces dernières années, l'Europe encourage leur réimplémentation comme mesure de réduction de la pollution dans les grandes villes. Dans quelques années on verra plus de restrictions sur les transports privés - notamment les plus polluants et la croissance des parkings, des pistes cyclables...

À Barcelone, par exemple, de nombreuses rues sont devenues la zone 30, ce qui assimile la vitesse du vélo électrique à celle du véhicule à moteur, tout en rendant les rues plus sûres.

  1. Tenir compte des règlements municipaux

Bien que les règles de la route soient communes, il peut y avoir des variations dans les règlements municipaux. Vérifiez ceux de votre commune (ici vous pouvez vérifier ceux de Barcelone et Madrid)

En règle générale:

  • La sonnette et les lumières sont nécessaires. Il est conseillé d'apporter un élément réfléchissant
  • Le casque, bien qu'il ne soit obligatoire que pour les enfants de moins de 16 ans ou sur les routes interurbaines, est absolument recommandé. Vous pouvez en acheter un ici ou nous vous le donnerons si réserver maintenant un vélo électrique). À Madrid, il est obligatoire pour les moins de 16 ans et les cavaliers à partir de l'été 2021
  • Roulez sur les routes autorisées et respectez les autres usagers et piétons
  • Garez-vous dans les zones désignées et sans déranger. Dans certaines villes, il est interdit d'attacher le vélo au mobilier urbain comme les lampadaires et les feux de circulation. Bien qu'avec notre vélo pliant vous n'aurez pas besoin...
  1. Prenez soin de votre vélo : c'est facile

Bien qu'ils ne nécessitent pas beaucoup d'entretien, il y a quelques points que vous devez garder à l'esprit :

  • Gardez un œil sur vos pneus : les roues sont votre point de contact avec l'asphalte. Changez-les lorsqu'ils sont usés et maintenez la pression correcte (saviez-vous que les vélos avec de petites roues supportent deux fois plus de pression qu'un vélo avec une grande roue ?). Vous pouvez contrôler la pression avec ce pompe avec manomètre 
  • Graisser la chaîne
  • Vérifier les plaquettes de frein et les changer si nécessaire
  • Resserrer les vis régulièrement

N'oubliez pas que vous pouvez nous envoyer les vélos BK-14 et BK-16 à notre service technique !

  1. vélos électriques : au revoir excuses

C'est que le climat... c'est que les pistes... c'est que je transpire en été... Les pays nordiques ont un climat beaucoup plus rude que nous. En hiver il faut s'emmitoufler, mais comme si on partait à pied : quand on pédale on se réchauffe et il suffit de porter un bon imperméable, poncho ou similaire... voire un pantalon imperméable. 

Les vélos électriques ont éliminé deux barrières d'un seul coup : en n'ayant pas à faire d'efforts, vous n'arriverez plus en sueur au bureau en été. Et d'autre part, si votre ville ou votre quartier comporte des pentes, la puissance du moteur combinée au pédalage vous permet de gravir les côtes sans effort.

N'oubliez pas que si vous avez d'autres questions, vous pouvez consulter notre section sur questions fréquentes, et si vous souhaitez passer à la mobilité électrique, vous pouvez réserver votre vélo dès maintenant à un prix spécial !

 

2 commentaires sur "Retour au travail (en vélo électrique)"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail sera publiée.